Logo de la Société wallonne d'étude du dix-huitième sièclePAGE D'ACCUEIL    LIENS WEB    PLAN DU SITE    CONTACT    ACTUALITÉ










OSER PENSER !
NOTES INTEMPESTIVES
D’histoire maçonnique


CHARLES PORSET

On pourrait se demander ce qui fait le lien entre tous les articles réunis dans ce livre. Outre qu’ils sont tous de belle langue et témoignent d’une grande érudition, il reste qu’en fond apparaît leur unité. L’auteur le résume dans sa conférence au Canonbury Masonic Centre à Londres 1999 : « (…) le premier devoir de l’historien en général, et de l’historien de la maçonnerie en particulier, doit consister à jouer cartes sur table et à annoncer la couleur. Je dois donc vous avouer que je suis membre du Grand Orient de France, peu porté sur le symbolisme et, finalement incroyant (…) ».
     D’évidence, il devait se faire un nombre important de détracteurs qui, à défaut de pouvoir le contredire, jetaient la suprême et définitive insulte : c’est « un provocateur », ne pouvant argumenter davantage. Il les tenait à la lointaine marge de ses préoccupations.
     Car très rares ont été les Franc-maçons qui ont, autant que lui, contribué à rendre à la maçonnerie en général, et à celle du Grand Orient de France en particulier, l’essence même de ce qu’elles étaient, débarrassées de l’épaisse gangue accumulée à travers le temps.
     Ainsi, dans le premier chapitre, il règle leur compte aux Anglais, et chez eux ! Nul doute qu’à le lire, quelques uns, ici en France ont dû frémir, ou frémiront…
     Ce qui reste, et restera, c’est le témoignage d’un Homme Libre, engagé sans complaisance aucune pour les faussaires, escrocs de toute voilure — et parfois ne dépassant pas même l’empan — bonimenteurs, colporteurs, plagiaires, et se présentant comme Docteurs ès maçonnerie.
     Il s’est voué, toute sa vie, à la recherche pointilleuse des sources de ce qu’il avançait.
     Autrement dit, il faisait nettement la différence entre le Chercheur et l’historien. Le lecteur pourra se référer à l’index de ce livre pour s’en convaincre, s’il le fallait…
     C’est donc à la mémoire de ce Franc-maçon de haute volée que ces notes intempestives sont publiées, faisant suite à l’exceptionnel hommage qui lui à été rendu, le 7 janvier 2012, dans le Temple historique Arthur Groussier du Grand Orient de France, dont les Actes paraîtront fin 2012, dans les Cahiers de Léonard de Vinci, publiés par sa Loge. Il se sentait davantage Frère que Grand Chancelier du Ve Ordre du Grand Chapitre Général du Grand Orient de France. Il ne manqua jamais une Tenue, et assuma ses hautes fonctions jusqu’à son dernier souffle. Le 25 mai 2012, il s’en alla, discrètement.
     – Jean-Claude Porset.

Éditions À l’Orient, 2012, 630 pages, ISBN : 978-2-912591-61-6, 29.00 €.
Site Web : www.alorient.com

Rechercher

Spotlights


 
Copyright © 2011-2016 Société wallonne d'étude du dix-huitième siècle asbl (Swedhs). All rights reserved. info@swedhs.org