Logo de la Société wallonne d'étude du dix-huitième sièclePAGE D'ACCUEIL    LIENS WEB    PLAN DU SITE    CONTACT    ACTUALITÉ










APPEL À COMMUNICATIONS

SPA, CARREFOUR DE L’EUROPE
DES LUMIÈRES. LES HÔTES DE
LA CITÉ THERMALE AU 18
e siècle

En octobre 2012 se tiendra à Spa un colloque international sur «Spa, carrefour de l’Europe des Lumières. Les hôtes de la cité thermale au 18e siècle / Spa, crossroads of European Enlightenment. The visitors of the city in the eighteenth century».

La réunion vise d’abord à remettre en évidence et en contexte le séjour qu’effectuèrent dans la ville d’eaux diverses têtes couronnées (Gustave III de Suède, Joseph II, le prince de Ligne) ou des personnalités appartenant à l’aristocratie et à la haute administration (la marquise de Coigny, la comtesse de Boufflers, la princesse de Guéménée, gouvernante des Enfants de France, le duc d’Orléans, Necker, Bertin). Ces noms sont inscrits depuis longtemps au Livre d’or de Spa.  Une attention particulière sera accordée aux curistes anglais.

La place occupée par le monde des arts, de la littérature et de la science, dans le tourisme spadois, a jusqu’ici fait l’objet d’un examen moins approfondi et moins systématique. Celui-ci constitue un des objectifs principaux du colloque. Si l’historiographie locale a privilégié des figures comme celles de Marmontel, Fabre d’Eglantine ou Grétry, bien d’autres noms d’artistes attirent l’attention : célèbres, comme Fragonard, ou tombés dans un relatif oubli, comme «Monsieur Ketterlin, peintre en mignatures», ou les musiciens Albanse, Kotswara, Durand, « Mademoiselle Florville, attachée à l’Académie Royale de Musique de Paris», etc. Tissot se détache sur le groupe important que forment les médecins — notamment montpelliérains — les oculistes et les dentistes.

La présence de ces personnalités est enregistrée, année par année et souvent jour après jour, dans les «Listes des seigneurs et dames venus aux eaux minérales de Spa » [consulter les listes].

Le colloque entend également aborder la question de la répartition de l’espace urbain, la sociologie des regroupements de curistes et la manière dont a pu opérer une sociabilité mondaine et concurrentielle qu’articulent lieux de plaisir et de jeux. On invite ainsi à comparer le «modèle touristique» spadois, tel qu’illustré par le Barry Lyndon de Stanley Kubrick, à celui d’autres villes d’eaux.  

Contact : info@swedhs.org

Colloque organisé par la Société wallonne d’étude du dix-huitième siècle.

Rechercher

Spotlights


 
Copyright © 2011-2016 Société wallonne d'étude du dix-huitième siècle asbl (Swedhs). All rights reserved. info@swedhs.org